Vous l'avez déjà vérifié thermomètre en main. Un bain à 30 ) évoque l'océan antarctique (brrrrrrrrrrr!), alors qu'une chambre à 30° rappelle le Sahara (pfff-fiou!).
Une seule et même température, deux effets ; comment est-ce possible ?
Osons une hypothèse : parce que dans un cas, on est dans l'eau, et dans l'autre, on est dans l'air. Bien joué La Palice, mais qu'est-ce que ça change ?
Commençons par le commencement : la température de notre corps est de 37°, et notre organisme doit lutter sans cesse pour la maintenir. A 30°, que l'on soit dans l'air ou dans l'eau, le milieu extérieur nous vole de la chaleur.
Or, l'eau et l'air n'ont pas la même captation de chaleur : l'eau capte la chaleur près de vingt fois plus que l'air. C'est pourquoi le forgeron trempe le fer rouge dans l'eau pour le faire refroidir rapidement plutôt que de le laisser à l'air libre.baignoire
Revenons à nous. Dans l'air, la température qui nous satisfait se situe aux alentours de 20°. Quand l'air est à cette température, on ne ressent ni le chaud ni le froid ; pour la bonne raison que notre organisme n'a pas à faire d'effort pour maintenir le corps à 37°. Quand la température de l'air est supérieure à 25° en plein été par exemple, notre corps surchauffe parce que l'air ne nous prend pas assez de chaleur. Du coup, l'organisme réagit pour que la température corporelle baisse. On transpire...
En revanche, un bain à 30° ne nous cause pas du tout la même impression. On l'a vu, l'eau capte la chaleur vingt fois plus vite que l'air. Par conséquent, notre organisme doit fournir beaucoup plus d'énergie pour nous maintenir à 37°. Et, du coup, le bain nous paraît froid.
Gardons-nous toutefois de prendre nos bains bouillants. Cela donne des varices et le teint blême. Même en hiver.