mardi 05 août

Fâcheuse coïncidence

Au temps où lord BeaconsfieldBeaconsfield était premier ministre en Angleterre, il demanda un jour au prince de BismarckBismarck, chez qui il se trouvait en visite :"Comment faites-vous, mon cher collègue, pour vous débarrasser des importuns de toute sorte qui nous assiègent, nous autres, hommes d'Etat ? Comment leur donnez-vous à entendre que le moment est venu de se retirer ?- Rien n'est plus simple, répondit le prince de BismarckBismarck. Ma femme connaît les fâcheux auxquels je suis en proie, et lorsque, à son avis, ils sont... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 24 juillet

Mariage, Noces

Rituels, conseils et interdits entourent cet événement important de l'existence, qui, jadis, constituait un rêve ou une finalité pour les jeunes filles. Selon les pays et les provinces, il existait (et existe encore) un grand nombre des procédés oraculaires assurant à ces jeunes espiègles des noces dans l'année. Pour apaiser leur inquiétude, elles interrogeaient les oracles :* A RocamadourRocamadour, elles lançaient leur mouchoir sur la statue de Roland espérant l'accrocher à son épée. Celles qui y parvenaient se mariaient dans... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 17 juillet

Les "Quintuplettes" canadiennes

Le 4 mai 1934, à Callander, dans l'Etat d'Ontario (Canada), Mme Elzire Dionne, Canadienne française, âgée de vingt-cinq ans, mit au monde cinq enfants du sexe féminin, qu'on baptisa : Yvonne, Annette, Emélie, Cécile et Marie. Une publicité inouïe présenta ensuite au public des deux mondes cette naissance comme un évènement tout à fait extraordinaire.Ce cas est, en effet, par lui-même assez rare, mais il n'est pas absolument extraordinaire. Aristote cite déjà des exemples de naissance quintuple, répétés quatre fois de suite par la même... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 20 juin

L'omelette du Roi d'Espagne

Le jeune roi Alphonse XIII n'est pas seulement intrépide automobiliste, un tireur des plus adroits, c'est encore un... gastronome. Et il met à profit un certain escalier dérobé du palais pour pénétrer aux cuisines, où il lui arrive de conférer avec son chef, un Catalan."Qu'allez-vous me faire manger, aujourd'hui ? demande-t-il.Et si le menu ne lui convient pas absolument, il y apporte quelques modifications.Un jour, il dit au cuisinier :"J'ai une idée. Vous allez me faire une omelette de telle et telle façon. Est-ce que ce... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 18 juin

Dépositaire infidèle

Vers le milieu du XVIIIe siècle, certain clerc ou basochien originaire de Lyon, étant venu à Paris pour y acheter une charge, déposa cinquante mille livres entre les mains d'un ami. Son affaire terminée, au moment d'effectuer le payement de la charge, il alla redemander le dépôt qu'il avait confié ; mais l'indigne ami fit l'étonné, déclara et soutint qu'il n'avait rien reçu.On juge du désespoir du pauvre provincial. Que faire ? A qui recourir ?Il demanda une audience au lieutenant-générallieutenant-général de police, qui était alors... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 16 juin

Il pleut, il pleut Bergère

Les bergeries sont à la mode au XVIIIe siècle. Celle-ci est l'oeuvre du poète et acteur Philippe Fabre d'Eglantine qui donna des noms champêtres (prairial, germinal, fructidor...) aux mois du calendrier républicain en 1793. La musique est de Victor Simon, violoniste auteur de plusieurs opéras-comiques. Il pleut, il pleut, bergère,Presse tes blancs moutons,Allons sous ma chaumière,Bergère, vite allons.J'entends sur le feuillageL'eau qui tombe à grand bruit,Voici, voici l'orage,Voici l'éclair qui luit. Entends-tu le tonnerre... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 14 juin

Le pissenlit - Taraxacum

Selon un médecin du seizième siècle, l'ingestion d'une herbe appelée taraxacumtaraxacum provoque dans la vessie des enfants l'arrivée, qui se fait surtout durant le sommeil, de plus de liquide qu'elle en peut contenir. Et il conclut: Eoque tunc imprudentes stagula permingant, ce qui constitue une façon élégante d'explique l'humidité qu'on constaterait souvent dans les literies des enfants.C'est pour cette raison que le taraxacumtaraxacum reçut le nom de pissenlit.On n'a jamais bien établi si cette réputation était justifiée on non.... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 08 juin

J.O. d'Hiver de 1969

Après les catégories dames et messieurs, les catégories "Mondame" et Massieur" Le contrôle sexologique fait beaucoup parler de lui en ce moment dans le monde du sport et les sportives n'ont pas pu échapper à la clairvoyance des éprouvettes de Grenoble. Comme toutes les demoiselles ne pouvaient être examinées sous peine de devoir commencer les Jeux plus tôt, on tira au sort le nom d'une cinquantaine d'entre elles. Mais le ton était donné : qui allait passer avant les autres ? Il n'était pas question d'accorder à l'une... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 05 juin

Une école d'autrefois

Il n'y avait pas de cheminée dans la classe ; elle n'était donc pas chauffée. Le maître prétendait qu'on n'y souffrait jamais du froid, parce qu'elle était extrêmement petite et qu'on y était fort entassé. Il était pourtant obligé quelquefois de permettre une petite sauterie (petite danse où les enfants sautent pour se réchauffer) d'un quart d'heure, pour nous réchauffer. Comme il fallait descendre deux marches pour entrer dans l'école et qu'on y voyait aucune trace de plancher ni même de pavage, la petite sauterie devenait... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 01 juin

JUIN

Personne ne peut dire d'où vient juin. De Junon ? Du consul Junius Brutus ? De Juniores qui le consacrerait aux jeunes gens ? Mais on sait par contre où il va : en été. On y entre dans la saison des coups de soleil et des bains de mer en honorant par la même occasion les pères et les Rodolphe.Les marchands de cravates, de briquets et stylographes sont les meilleurs supporters de ce mois dont le temps a été donné par celui qu'il faisait le 30 décembre. Les jours y sont les plus longs. Ce qui veut dire en réalité qu'ils commencent à... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]