mercredi 12 novembre

Une visite émouvante

Un de nos collaborateurs, qui a assisté à l'entrée des troupes françaises à Metz, Colmar et Strasbourg, raconte comment il alla visiter une école dans un petit village alsacien."A peine débarqué dans le village, j'ai voulu que ma première visite fût réservée à l'école. J'avais hâte d'assister à la classe en français."Avant la guerre, l'école était faite aux garçons par deux instituteurs, aux fillettes par de soeurs de la Providence, dont la maison mère est à Ribeauville : tous, instituteurs et congréganistes, purs Alsaciens. Quand je... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 07 avril

Aristote, Socrate

Une réplique d'Aristote Aristote, certain jour, se trouvait fatigué par les récits longs et fastidieux d'un grand parleur.Comme celui-ci termina son discours en disant :"N'êtes-vous pas étonné ?- Ce qui m'étonne, répliqua le philosophe, c'est qu'on ait des oreilles pour vous entendre quand on a des jambes pour vous échapper." La leçon d'un sageSocrate demandait un jour à l'un de ses disciples :"Combien avez-vous d'esclaves ?- Cent.- Et des boeufs ?- Deux cents.- Et d'amis ?- D'amis... ? Attendez... D'amis ? J'en ai... un...... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 17 décembre

Il s'en passait des choses à Montmartre en 1886

Au 2, rue des Saules, le vieux "Cabaret des assassins" devient un restaurant-concert : "Ma campagne". La directrice en est Mme Ducerf ou Adèle, célébre danseuse du cancan. Elle se fait assister d'une serveuse : forte matrone blonde et moustachue. C'est le système de la bonne franquette : les clients mettent eux-mêmes le couvert et chantent leur chanson au dessert... et quels clients : Verlaine, Courteline, Renoir et leurs amis. Ce restaurant deviendra en 1903 le célèbre "Lapin à Gill".
Posté par choupanenette à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 09 janvier

Un réveil désagréable

Alexandre de Humboldt, le grand explorateur allemand, après avoir traversé la rivière Urituan, dans le Venezuela, résolut de se reposer pendant quelques jours. Il se fit construire une case de bois léger et de feuillage, non loin de la rivière, sur un terrain marécageux. On alluma du feu dans la case, et l'explorateur s'endormit.Le lendemain, à l'aube, il sommeillait encore, lorsque tout-à-coup le sol de la case éclata, la terre fut projetée de tous côtés. Un chien se mit à aboyer furieusement, et... un crocodile jaillit au milieu de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 24 décembre

La levée de Noël

Nulle part au monde, on n'attend avec autant d'impatience le jour de Noël que dans la petite île de Tristan d'Acunha, située dans l'Atlantique, à mi-chemin du Cap et de l'Amérique du Sud. C'est que le paquebot portant le courrier n'y va qu'une fois par an et les dispositions sont prises de façon qu'il arrive juste à la veille de Noël.Les habitants reçoivent alors leurs lettres et des nouvelles du monde extérieur. Ceux qui sont abonnés à un journal hebdomadaire voient arriver les cinquante-deux numéros de l'an passé et peuvent passer... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 17 décembre

Embrouillamini

Le mois de février 1967 connut un embrouillamini bioligico-administratif du plus bel effet. Cela se passait en Sicile, où une demoiselle de quinze ans accusait sa tante... de l'avoir séduite et d'être le père de l'enfant qu'elle attendait. Surprenante nouvelle !Renseignements pris, il s'avéra que la tante en question avait changé de sexe, opération dont les années passées nous ont apporté plusieurs témoignages. Tata, devenue tonton, avait donc profité de la situation. Laquelle situation se compliquant d'un certain nombre de coups... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 05 décembre

Le savant Fontenelle philosophe et homme d'esprit

C'est moins comme savant que comme philosophe et surtout comme homme d'esprit que Fontenelle s'est rendu célèbre. Savant, Fontenelle n'a pas enrichi la science par des découvertes. Mais il lui rendit des sevices très réel, contribuant à la rendre accessible et attrayantes pour tous, la dépouillant des abstractions et des formules obscures dont elle était enveloppée jusque-là.Bernard Le Bovier de Fontenelle naquit à Rouen, le 11 février 1658. Après le collège, il étudie le droit, mais, malgré ses dons exceptionnels, perd la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 18 juin

18 juin - Saint Léonce

Mauvais temps à la Saint-Léonce,Peu de fruits, beaucoup de ronces. Saint Léonce de PhénicieMartyr. Soldat refusant d'honorer les dieux romains, il fut décapité. Saint Léonce de SébasteLégionnaire, tué en 320 en Turquie comme les Quarantes Martyrs de Sébaste, célébrés le 10 mars. Saint Léonce de FréjusEvêque, mort en 432. L'appel du 18 juinOn commémore l'appel à la Résistance lancé par le Général de Gaulle depuis Londres, le 18 juin 1940. "La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre..." Quelques naissances du... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 mars

La manie des statues

Chaque jour, aux quatre coins de la France, on inaugure de nouvelles statues.Connaissez-vous la réponse de Rossini, le célèbre compositeur italien, à une délégation qui vint un jour lui annoncer que son image allait être exécutée en marbre blanc et qu’elle ornerait la place de sa ville natale ?Le maestro demanda quel prix coûterait la statue.« Douze mille francs.- Eh bien ! Fit Rossini, donnez-moi la somme et les jours de grande cérémonie, j’irai me placer moi-même sur le piédestal. De cette façon, vous aurez l’original au lieu de la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 24 janvier

Triste aventure

Le peintre Alphonse de Neuville attendit assez longtemps la fortune. Vers 1865, il était âgé d'une trentaine d'années, et le succès ne le favorisait guère.Ayant un besoin urgent d'argent, il vendit à un de ses amis, pour deux cent cinquante francs, une toile dont le cadre valait, à lui seul, plus de trois cents francs. Mais, pour sauver au moins l'honneur, il fut convenu que l'ami, qui devrait offrir le tableau au Cercle Impérial, déclarerait l'avoir payé six mille francs.Peu de temps après, on recommandait de Neuville à un personnage... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,