vendredi 05 octobre

La piété filiale

En 1792, au moment où les bourreaux allaient immoler M. de Sombreuil, sa fille accourut et, saisissant le bras des meurtriers, elle s'écria en sanglotant : "Arrêtez, inhumains, c'est mon père. Tuez-moi plutôt". Ceux-ci, d'abord insensible, se laissèrent enfin attendrir par sa piété filiale, mais ils y mirent une condition horrible : c'est que la jeune fille boirait un verre de sang humain.Pour sauver son père, Melle de Sombreuil accepta.
Posté par choupanenette à 11:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 22 mai

L'instruction primaire

On a fait présent à Adèle d'un superbe perroquet blanc. Grande joie pour la fillette qui d'abord ne se lasse point d'entendre son nouveau compagnon pousser des cris stridents.Bientôt, toutefois, Adèle finit par trouver monotone et désagréable la répétition de ces cris.- Encore si Jacquot savait prononcer mon nom ? se dit-elle.Ce fut pour la fillette un trait de lumière ? Quoi de plus simple que de s'improviser institutrice.. Sitôt pensé, sitôt commencé.Gravement, Adèle s'empare d'une petite baguette sur laquelle Jacquot ne fait aucune... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 04 octobre

La générosité du Derviche

Un des favoris de l'empereur Bajazet jeta, un jour, une pierre à un derviche qui sollicitait sa charité. Le derviche n'osa rien dire, mais il ramassa la pierre et la garda, se promettant de la rejeter tôt ou tard à cet homme.L'occasion se présenta six mois après. En effet, le favori fut disgracié et condamné à être promené dans la ville, la corde au cou, sous les huées et les insultes de la populace.Apprenant cela, le derviche courut chercher la pierre qu'il avait mise de côté chez lui. Mais après avoir réfléchi, il la jeta dans un... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 12 avril

Quelques dictons d'Avril

Il n'est si gentil mois d'avril,Qui n'ait son manteau de grésil. Il n'est point d'avril si beau,Qui n'ait de neige à son chapeau. Ce n'est jamais le mois d'avrilTant que le coucou ne l'a dit. Pluie de Saint-Hugues remplit granges et fournils. S'il pleut en Avril, prépare tes silos. En avril, froidure est bonne. Gelée du jeudi saint gèle le sarrazin. Le vendredi saint s'il pleut, le boeuf rit, le cochon pleure. Semaine sainte pluvieuse, année ruineuse. Petite pluie d'avril fait belle saison. Quand avril se met en fureur, il... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 22 octobre

Une terrible histoire

Dix-huit contrebandiers, chargés d'un sac de poudre de Berne, passaient dans un couloir de rochers. Le dernier en rang s'aperçut que son sac s'allégeait sensiblement, et il était déjà tout disposé à s'en féliciter, lorsqu'il vint à se douter ingénieusement que l'allègement avait peut-être lieu aux dépens de la charge. Ce n'était que trop vrai ; une longue traînée de poudre se voyait sur la trace qu'il avait suivie. C'était une perte, mais surtout un indice qui pouvait trahir la marche de la troupe et compromettre ses destinées. Il... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 17 février

L'éducation des filles

Toutes les facultés communes aux deux sexes ne leur sont pas également partagées ; mais, prises en tout, elles se compensent. La femme vaut mieux comme femme et moins comme homme ; partout où elle fait valoir ses droits, elle reste au-dessous de nous. On peut répondre à cette vérité générale que par des exceptions : constance manière d'argumenter des galants partisans du beau sexe.Cultiver dans les femmes les qualités de l'homme, et négliger celles qui leur sont propres, c'est donc visiblement travailler à leur préjudice. Les rusées... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 08 décembre

Les périphrases de la pudeur

La langue anglaise est comme le bon vin : elle gagne en vieillissant. Chaque jour, grâce à la pudeur subtile de ceux qui la parlent, elle s'enrichit de quelque métaphore ingénieuse, où s'adoucit la crudité de certains mots et où s'estompe le terre à terre  de certains termes.Aussi ferons-nous bien de nous hâter de feuilleter le petit lexique de la vertu britannique, car, sous peu, il sera devenu dictionnaire.A tout seigneur, tout honneur. Le mot qui a subi le plus de métamorphoses et le plus déferlé l'imagination des... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 17 décembre

Le navet

On risque de tout perdre en voulant tout gagner Un pauvre journalier avait récolté dans son potager un navet d'une grosseur extraordinaire et qui faisait l'admiration de tout le monde."Je vais le porter au château, dit-il, et en faire hommage à M. le Comte, car il aime bien que l'on soigne les jardins et les champs."Il le porta donc au château. Le seigneur le remercia beaucoup de son attention et lui donna trois pièces d'or. Un fermier du même village, qui était fort riche, mais en même temps très avare, entendit parler... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 05 novembre

Le somnambule et son ami

Obéissant aux caprices d'un rêve,A minuit, un homme se lèveEt tout droit vers un lac il va sans tâtonner.Le versant allait l'entraîner ;Mais un ami du danger le retire.Le somnambule, éveillé sur-le-champ :"Que maudit soit, dit-il, le rustre, le méchant,Qui dissipe mon rêve au gracieux sourire !Sans toi, je parvenais aux portes du bonheur..." Bientôt, de sa colère il comprit l'injustice,Et rendit grâce à son sauveur. O vous, enfants, que l'erreur ou le viceBerce d'un rêve dangereux,Ne blâmez pas le père ou l'ami... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 30 janvier

Ecriture Syllabique

Posté par choupanenette à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]