dimanche 11 mai

L'Absinthe : la Fée verte

La Fée verte n'a pas fini de nous étonner. Adorée puis bannis, elle revient en force après un long silence. De par le monde, la magie du mythe explose en une symphonie de verts. Les bouteilles aux formes variées exhibent leurs flancs aux devantures des boutiques qui se veulent "tendance".Des saveurs variées, des plus proches au plus éloignées, un rituel qui quelquefois se cherche, l'absinthe du troisième millénaire assoit son succès sur son seul nom : un nom qui évoque immanquablement la Belle Epoque avec ses cafés enfumés... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 23 juillet

Le champagne

La mise en bouteilles des vins de champagne au début du siècle.Lire les étiquettesL'appellation champagne doit obligatoirement s'y trouver tout comme le nom de la marque et le numéro d'immatriculation délivré par le Comité interprofessionnel du vin de champagne, précédé des initiales.N.M : marque principale appartenant à un négociant manipulant.M.A. : marque secondaire appartenant à un négociant manipulant ou à un négociant commercialisant le champagne d'un autre négociant ou d'un vigneron.R.M. : marque appartenant à un propriétaire... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 02 avril

Saint Pinard

Pendant la guerre, les Poilus avaient droit à du vin pour se remonter le moral et tenir. Ce qui permettait aussi de régler le problème de surproduction.La ration journalière était d'un demi-litre par jour. Parfois coupé d'eau-de-vie avant les attaques. De l'entre-deux guerres aux années soixante, les vins doux naturels, qui titrent entre 15 et 18°, furent l'objet d'un véritable engouement, du fait notamment de leur vertus médicinales supposées. Ces apéritifs comme le Byrrh - créé dans les Pyrénées Orientales par les frères... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 02 avril

Bercy, gosier de la France

Dans l'est de Paris, Bercy fut au vin, ce que les halles étaient à la nourriture. Dès le XVIIIe siècle, les tonneaux de vin à destination de la capitale arrivent par bateau sur la Sein et sont débarqués et entreposés dans les chais de Bercy, alors hors de la commune de Paris et non soumis à ses taxes.A partir de 1860 des entrepôts de vin y sont construits. Le quartier est alors le plus grand marché de vins et spiritueux du monde. A tel point que les chais et entrepôts sont même déclarés d'utilité publique après 1880. Viticulteurs et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]