Une réplique d'Aristote 
Aristote, certain jour, se trouvait fatigué par les récits longs et fastidieux d'un grand parleur.

Comme celui-ci termina son discours en disant :
"N'êtes-vous pas étonné ?
- Ce qui m'étonne, répliqua le philosophe, c'est qu'on ait des oreilles pour vous entendre quand on a des jambes pour vous échapper."

La leçon d'un sage
Socrate demandait un jour à l'un de ses disciples :
"Combien avez-vous d'esclaves ?
- Cent.
- Et des boeufs ?
- Deux cents.
- Et d'amis ?
- D'amis... ? Attendez... D'amis ? J'en ai... un... deux... trois... Oh ! non, celui-là n'est pas mon ami... Cela fait...
- Comment, lui dit Socrate, vous savez par coeur le nombre de vos troupeaux, de vos esclaves, vous le dites sans hésiter. Mais la liste de vos amis, vous l'ignorez : vous en ôtez, vous en remettez ! Et pourtant si l'on compare un bon ami avec toute autre chose, ne sera-ce pas toujours le bien le plus précieux ?"