Moncrif, célèbre auteur du XVIIIe siècle, avait publié une Histoire des Chats, dans laquelle se trouvaient11002_1 critiquées plusieurs personnes de la cour. Il désirait très vivement être nommé historiographe de France, et il dit un jour au comte d'Argenson, alors ministre, qui lui portait un vif intérêt :
"Monseigneur, vous combleriez mes voeux, et vous mettriez du même coup le comble à vos bienfaits, si vous me faisiez donner le brevet d'historiograpne."
M. d'Argenson, qui se souvenait de l'Histoire des Chats, et de tout tapage causé par ce livre, répondit :
"Historiographe non ! Mais si vous voulez le brevet d'historiogriffe, je puis vous le décerner tout de suite."