La tour penchée de Pise, en Italie, est une des constructions les plus belles et les plus étranges du monde. Défiant les règles architecturales, la tour penche à présent d'environ 4,50 m par rapport à la verticale et s'incline de plus en plus en direction du sud chaque année. L'édifice vieux de plus de 800 ans penche presque depuis sa construction.
En 1174, pendant l'âge d'or de Pise, une époque de prospérité économique et de richesse artistique, ses habitants décident la construction d'un campanile (tour des cloches), qui fait défaut depuis longtemps à leur magnifique cathédrale. La tour surpasse tous les autres campanile d'Italie. Elle symbolise la richesse et pouvoir de l'illustre république de Pise.
Num_riser0004
La première pierre est posée en août 1174. De nombreux architectes et maîtres d'oeuvre travaillent à son édification. Mais peu après que le premier étage est terminé, la tour commence à pencher vers le sud. Le coupable en est l'affaissement des fondations. Pour compenser, les étages supérieurs sont construits plus près de la verticale, afin de redresser la tour.
Le travail est laborieux ; architectes et maîtres d'oeuvre ou bien s'en désintéressent, ou bien sont dépassés par le problème de l'inclinaison. Pendant ce temps, la tour continue de pencher dangereusement. Des solutions plus radicales doivent être trouver, sinon l'édifice entier va s'écrouler.
Une des plus ingénieuses consiste à faire des piliers plus grands au sud qu'au nord, pour redresser la construction.
La tour est achevée en 1350, lorsque la salle des cloches s'y ajoute ; elle est également construite selon un angle calculé pour compenser d'éventuels affaissements futurs. Les cloches les plus lourdes sont installées du côté nord. Mais la tour penche toujours vers le sud. Heureusement, aucun autre étage ne vient aggraver la situation. Autrement, le centre de gravité se serait déplacé hors de la base de la tour et tout l'édifice se serait écroulé.
La région est à l'origine de tous ces problèmes : Pise se trouve sur une plaine alluviale étendue et l'affaissement progressif est un phénomène courant dans toute la ville.
La célèbre tour penchée est cylindrique ; elle possède huit étages d'arcades voûtées de marbre blanc. Sa hauteur actuelle est de 560 m, bien qu'originellement elle ait été plus élevée : l'affaissement ne l'a pas seulement fait pencher, mais également s'enfoncer dans le sol. La technologie moderne aide à la stabiliser et elle ne bouge que de moins d'un millimètre chaque année. Mais même à ce rythme, dans 175 ans, elle tombera, réduite à l'état de décombres.

Article de 1988