On ne jette jamais ses cheveux. On les brûle. Car les sorciers et les sorcières s'en emparent pour fabriquer des liens avec lesquels ils enchaînent dans le vice les filles les plus sages.
La plus fait pousser les cheveux plus vite. Il en va de même, des coupes à la lune montante.
Un épi rebelle montre que l'on a, non seulement du ressort dans l'adversité, mais que l'on sait aussi utiliser au mieux sa chance.
Un cheveu tombé sur l'épaule gauche présage l'arrivée d'une bonne nouvelle par lettre.
Laisser tomber son peigne pendant que l'on se coiffe annonce une légère déception.
Un marin qui se fait couper les cheveux alors qu'une tempête se lève aura une bonne nouvelle lorsqu'il rentrera chez lui.
Pour que sa femme ne lui soit plus infidèle, un mari doit jeter sur le lit trois pincées de poudre obtenue en ayant fait brûler une mèche de cheveux de sa femme.
sorciere01
Rêver que :
- l'on se peigne est signe que l'on se créera des soucis par sa générosité ;
- que l'on coupe ses cheveux très courts, annonce que l'on va faire des dépenses inconsidérées ;
- que l'on porte des fleurs multicolores dans les cheveux indique que l'on a des désirs luxurieux ;
- que ses cheveux sont emmêlés d'une manière inextricable est signe de graves difficultés familiales.
En Allemagne, pour ne pas rendre un enfant malchanceux, on ne coupe pas ses cheveux avant la première année.
Les écolières russes ne se peignent jamais la veille de leurs examens - pour ne pas risquer d'oublier tout ce qu'elles ont appris.