Le 20 mai 1911, le Tout-Paris, costumé se dirige vers la demeure du couturier Paul Poiret, surnommé lezzz Magnifique. Alors en pleine gloire, Poiret est le novateur qui, en 1908, a bousculé les canons de la mode féminine en inventant la jupe-culotte et en tuant le corset. Son but était de souligne le corps en souplesse, tout en l'enveloppant de somptueux tissus orientaux. Il était aidé par une équipe d'artistes, dont Vlaminck (qui décorait les boutons et les boucles de ceintures) et Dufy (qui dessinait des motifs de tissu) ! Mais la gloire du Magnifique ne survécut pas à la Grande Guerre, malgré quelques essais de reconquête, comme en 1925, pour l'Exposition des arts décoratifs, quand il installa boutique sur trois péniches appelées Amours, Délices et Orgues... Au moment de l'Exode, ruiné, Paul Poiret se réfugia à Cannes. Là, il gagnait sa vie en déclamant des oeuvres de la Fontaine ; sa fable favorite, disait-il, avait toujours été la Cigale et la Fourmi.

Chronologie :
1879 - naissance de Paul Poiret dans la boutique de son père marchand de tissus rue des Deux-Ecus, à Paris.
1905 - il fait ses classes chez les fameux couturiers Jacques Doucet et Jean Worth.
1908/1914 - Poiret le Magnifique est le roi de Paris et habille les plus belles femmes du monde.
1925 - il jette ses derniers feux avec l'Exposition des arts décoratifs.
1944 - mort de Paul Poiret